Respiration bloquée : faites attention aux fausses bonnes idées !

Bien que peu connue du public, la respiration bloquée est un mal très répandu. Ce phénomène vient du stress ou de l’angoisse. Dans les deux cas, la personne a du mal à utiliser la capacité totale de ses poumons. Le souci découle d’un plexus solaire bloqué, c’est-à-dire d’un diaphragme devenu trop rigide au point de gêner la respiration. La solution réside dans une bonne gestion de l’angoisse. La boule au ventre se résout par des séances de respirations profondes. Il existe également d’autres options. Cependant, les prochaines propositions ne sont pas recommandées pour le diaphragme bloqué.

Le massage du diaphragme bloqué n’est pas efficace

Un plexus solaire bloqué reste délicat. Le diaphragme est un muscle fragile. En effet, cet intercalaire se trouve à côté des organes vitaux. Toucher à cette partie du corps demande beaucoup de précautions. Le foie, la rate, l’estomac et les viscères sont tout près, une raison de faire attention avec un éventuel massage du plexus solaire. Le muscle congestionné peut faire très mal. L’utilisation d’huile essentielle ne suffit pas pour faire disparaître la douleur. Cela peut peu momentanément la soulager sans pour autant réapprendre au muscle à fonctionner de manière optimale. Quoi qu’il en soit, la zone doit surtout être détendue. Pour cela, il faut apprendre à bien respirer en suivant les conseils de cette page. Cette fonction vitale commence par une profonde inspiration qui part du ventre. Après avoir retenu l’air pendant quelques secondes, il faut expirer assez lentement. Cette étape prend généralement 4 secondes chez une personne détendue.

L’homéopathie n’entre pas dans la liste des solutions

Bientôt enlevée de la liste des médicaments pris en charge par la Sécurité sociale, l’homéopathie est proposée comme solution à la congestion du diaphragme. Les personnes avec une boule au ventre trouvent de temps à autre le réconfort dans les soins homéopathiques. Seulement, l’efficacité de ces médicaments alternatifs à l’allopathie classique reste mitigée. Des décontractants chimiques à base de produits naturels apportent de l’effet, mais il faudra une véritable action mécanique pour détendre le plexus solaire bloqué. De ce fait, les séances d’inspiration et de respiration guidées par un coach en bien-être deviennent indispensables. En tout cas, ces cours sont beaucoup plus efficients puisque les résultats ne se font pas attendre. La personne se sent immédiatement à son aise après une seule séance. Puis, l’enseignement ou plutôt le guide comprend de vraies techniques pour la gestion du stress au quotidien. Cela ne peut jamais être remplacé par un traitement médicamenteux.

Les séances chez le kiné ou le yoga restent mitigées

La kinésithérapie a fait ses preuves dans de nombreuses pathologies. Le massage et la manipulation mécanique du corps permettent de soulager certains maux chroniques. Les soucis de nervosité peuvent être en partie résolus. Cette pratique ne suffit pas pour réapprendre à une personne de retrouver une fonction vitale : la respiration profonde. Ainsi, l’efficacité des séances dépend des techniques mises en œuvre par le praticien. Quoi qu’il en soit, les kinésithérapeutes savent comment débloquer mécaniquement la congestion. Il reste à savoir si la personne retrouve les bons réflexes après les séances. Le yoga figure parmi les options citées pour vaincre l’angoisse au quotidien. Ces mouvements millénaires ont effectivement apporté leurs fruits. Cependant, les asanas restent des compléments à des soins basés sur la reprise d’une respiration zen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *