Comment limiter les disputes entre les enfants ?

Parfois, être un père ou une mère revient à avoir l’âme d’un bon juge. C’est ainsi puisque les parents passent beaucoup de temps à régler les disputes entre frères et sœurs. Si cette situation, un peu agaçante par moment, vous concerne, les astuces qui suivent vous intéressent.

Comprendre et permettre une certaine dose de chamaillerie entre les enfants

Les chamailleries dans la fratrie existent depuis toujours. Vous avez probablement entendu parler de Caïn et d’Abel, les deux premiers frères au monde selon trois des plus grandes religions au monde. Nous en parlons, pour vous dire qu’il faut s’attendre aux disputes entre vos enfants. Ces derniers en ont besoin pour marquer leur différence. Ils se disputent, mais s’aiment tout au fond d’eux, à condition que vous gardiez un œil vigilant sur l’ampleur des désaccords. Il ne faut pas non plus ignorer, mais recadrer.

Ne jamais comparer mais accepter la différence

Il est important de ne jamais comparer vos enfants entre eux. Encouragez-les à développer leurs qualités respectives. Certains sont plus doués pour l’école, d’autres s’en sortent mieux pour les activités sportives. Dites-vous qu’il faut de tout pour faire un monde et apprenez à vos petits de trouver leur propre voie sans nécessairement se verser dans la compétition entre frères et sœurs. Par contre, vous devez les obliger à passer du temps ensemble, la différence ne doit pas être un obstacle pour la cohabitation.

Intervenir et sanctionner en étant un juge équitable

Un bon juge prend le temps d’analyser la situation. Dans certains cas, il faut laisser les enfants trouver la solution par eux-mêmes. Cela ne signifie pas pour autant que vous devez laisser la situation s’envenimer. Si vos enfants sont venus aux mains, intervenez rapidement. Tranchez équitablement lorsqu’il faut décider sur une sanction. Les enfants deviennent parfois violents lorsqu’ils s’ennuient. Donnez-leur des missions à accomplir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *