Choc émotionnel : l’impact du divorce des parents sur les enfants

Il est difficile de décrire ce qu’un enfant ressent lorsque les parents divorcent. En effet, la séparation du père et de la mère est vécue comme un véritable choc émotionnel pour les petits. Voici quelques notions sur leurs ressentis pendant cette période.

Le divorce des parents signifie l’effondrement des repères chez l’enfant

Un rapport du Ministère de la Justice datant de 2009 souligne que le divorce concerne 57 % des familles avec un enfant mineur. Cette estimation indique que beaucoup de parents évitent la séparation définitive pour épargner les petits des affres d’une rupture. Chez les enfants, le divorce est surtout vécu comme l’effondrement des repères. Ils ne comprennent pas totalement ce qui arrive. La manière à laquelle la famille fonctionne change au point de leur faire perdre confiance en eux. Dans de rares cas, les petits finissent par oublier les valeurs morales essentielles auxquelles ils ont toujours tenu dans le passé. Sur le point de vue psychologique, le traumatisme engendre un trouble dont la gravité varie selon les cas. Il y a cependant un constat commun pour toutes les familles éclatées : l’impact du divorce sur l’enfant l’affecte jusqu’à l’âge adulte.

Des changements de comportement enregistrés à tout âge

Les enfants n’ont pas toujours les mots pour exprimer leurs émotions face à la séparation de leurs parents. Ces petits montrent ce qu’ils ressentent à travers des comportements évocateurs. Cela arrive à différents âges. Pour les bébés et les tout-petits, une angoisse émotionnelle intense s’illustre par les pleurs interminables. Ceux qui ont l’âge d’aller à l’école montrent un attachement excessif au seul parent qui leur reste. Dès qu’une personne s’en approche, la réaction de jalousie peut être surprenante. Inversement, le manque d’un père ou d’une mère peut être constaté par le rapprochement aux adultes du même genre dans l’entourage. Les petites filles s’attachent aux oncles ou aux grands-pères. De leurs côtés, les jeunes garçons deviennent inséparables des tantes ou de mamie pour pallier le manque affectif. Cela arrive indépendamment de l’amour que son parent lui accorde.

Un choc psychologique pour les 8 ans et plus

Les conséquences du divorce sont plus criantes chez les moins de 8 ans. En dépit d’une indépendance fraîchement acquise sur le quotidien, les enfants de cet âge subissent un stress intense lors d’une séparation des parents. Lorsque la rupture survient en pleine construction identitaire, l’enfant peut avoir un véritable blocage émotionnel. Ce trouble reste souvent latent. Il se manifeste par la difficulté à garder une bonne hygiène. Le changement de maison ou le manque affectif entraîne aussi des difficultés au niveau du sommeil. Un papa qui quitte la maison ou une mère qui fait ses valises affecte le langage. Inversement, les enfants peuvent se mettre à beaucoup parler, quitte à s’inventer des histoires pour réécrire sa propre version de ce qui lui arrive. Chez les préados, les critiques envers les parents vont être ressenties comme des attaques verbales sur eux-mêmes. Ils vont se défendre de manière inattendue. Beaucoup d’adultes continuent de souffrir de cette blessure du passé. Par conséquent, certains se referment sur eux-mêmes. D’autres ne croient pas en l’amour. Il est important de se libérer de ces blocages émotionnels pour être heureux. Suivre un programme émotions détox peut, dans ce cas, être utile. Ceci aide la personne à mieux oublier ses blessures du passé et à se tourner vers l’avenir. En libérant toutes les émotions négatives qu’elle a enfouies en elle, elle peut enfin être heureuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *